Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Le marché des bracelets connectés ou traqueurs d'activité : quel avenir entre les Smartphones et les montres intelligentes ?

    20 octobre 2015

    Les questions que vous vous posez sur ce marché : que représente le secteur en France ? Quelles sont ses perspectives de croissance? Quels sont les principaux acteurs, leurs offres, leurs implantations et leur stratégie ? Que vous soyez acheteur, responsable marketing, directeur financier... vous pouvez obtenir une synthèse sur le marché des traqueurs d'activité en France, adaptée à votre besoin.

    Définition du secteur

    Les traqueurs d'activité ou bracelets connectés mesurent le pas, l'activité, le sommeil, le mouvement cérébral et, pour certains, donnent l'heure.

    Les données économiques

    - 200 000 traqueurs d'activité vendus en France en 2014.

    Les tendances du marché et faits marquants

    - Les traqueurs d'activité sont devenus un levier important de la santé connectée.

    - Les pharmacies devraient devenir un circuit de distribution majeur à terme, les bracelets connectés se positionnant parmi les balances et les tensiomètres.

    - Les traqueurs d'activité répondent à la demande de moyens d'auto-évaluation (quantified self) inhérent à un mode de vie sédentaire : ils permettent en effet de surveiller en temps réel la réalisation d'objectifs quotidiens comme le nombre de pas, la distance parcourue, les calories dépensées.

    Les acteurs

    Deux grands types d'intervenants :

    - des « pure-players » des objets connectés comme Fitbit, Jawbone, Misfit et Withings qui fabriquent, entre autres, des bracelets connectés,

    - des multinationales de l'électronique comme Sony, Samsung, Huawei, Xiaomi qui pénètrent le marché après ces pionniers, et qui, pour certains, pratiquent des prix de vente très compétitifs.

    Les clients

    - La demande française demeure encore timide face à une offre technologique – peut-être encore chère – qui peine à rencontrer son public en France, notamment.

    - 17% des Français étaient intéressés et 13% auraient eu l'intention de s'équiper en bracelet connecté en 2014.

    Les enjeux

    Opportunités :

    - La France, un lieu d'innovation animé par un vivier de start-ups du « tout connecté » dont WIThings. Ce dynamisme, associé à l'un des marchés mobiles 4D européens les plus compétitifs, devrait constituer un écosystème privilégié pour le développement des objets connectés.

    - La perspective de la baisse du prix des objets connectés en raison de la mise en place de stratégies low-cost chez certains acteurs et la baisse du prix des capteurs électroniques : une opportunité pour les consommateurs et donc un facteur clé de succès pour dynamiser la demande.

    - Des projets d'envergure dans le domaine du marketing dont le but est de mieux connaître les clients et de trouver le moyen d'augmenter les taux de transformation des campagnes marketing.

    Menaces :

    - Les incertitudes concernant la capacité de la France à maintenir un leadership sur ce secteur :

    - une accessibilité aux financements plus importante dans la Sillicon-Valley qu'en France,

    - un secteur/des pure-players soumis à la décision d'implication des grandes entreprises «traditionnelles» pour porter les technologies françaises.

    - La menace concurrentielle, exercée par les start-up américaines, comme Nest Labs (maison), Fitbit (wearables).

    Cette lettre est réalisée par : Laurence Flattard, William Kennedy, Anne-cécile Henkes

    Les articles des experts SVP sur le même thème :