Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Le marché des cosmétiques en France

    26 novembre 2019

    Les questions que vous vous posez sur ce marché : que représente le secteur en France ? Quelles sont ses perspectives de développement ? Quels sont les principaux acteurs, leurs offres, leurs implantations et leur stratégie ? Que vous soyez acheteur, responsable marketing, directeur financier... vous pouvez obtenir une analyse complète du marché français des cosmétiques, adaptée à votre besoin.

    Les données économiques

    5,742 milliards d'euros de chiffre d'affaires ont été générés par les ventes de parfums et de cosmétiques en 2018, en France, en baisse de 1,5% en moyenne annuelle sur la période 2015-2018.

    • Pour 2019, le recul devrait s'établir à 0,5% par rapport à 2018.

    4,3% de progression du chiffre d'affaires des fabricants de parfums et de cosmétiques ont été enregistrés en 2018.

    • Pour 2019, le rythme de croissance de ce chiffre d'affaires devrait ralentir pour s'établir à 3,5% en 2019.

    Les tendances et les faits marquants

    L'atonie du marché français des cosmétiques est inhérente à deux facteurs majeurs :

    • la défiance des consommateurs face aux produits chimiques et l'orientation de leurs achats vers des produits de beauté naturels et biologiques, segment où l'offre reste encore peu développée,
    • la concurrence étrangère, asiatique en particulier, qui engendre une forte pression sur les prix des cosmétiques vendus sur le marché français.

    La hausse du chiffre d'affaires des fabricants de parfums et de produits pour la toilette est induite par le dynamisme de la demande à l'international.

    Les acteurs

    La France abrite les principaux leaders mondiaux des parfums et cosmétiques, à l'image du numéro un mondial des cosmétiques, L'Oréal, des géants du luxe comme Chanel et LVMH ou des groupes familiaux comme Clarins, Pierre Fabre, Yves Rocher.

    Les enjeux

    Opportunités :

    le dynamisme des entreprises du secteur dont une partie s'est fédérée au sein de pôles de compétitivité, à l'instar de la Cosmetic Valley (224 entreprises sur un total de 1 500 en France) et du Pôle de compétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs, qui se traduit, entre autres, par :

    • un accroissement des capacités de production,
    • des investissements en R&D qui génèrent des évolutions technologiques importantes en matière e de formulations et de procédés, de " beautytech " et la découverte de nouveaux actifs,

    Menaces :

    • les réglementations de plus en plus drastiques, notamment celles concernant les ingrédients et l'interdiction de la vente en Europe de produits testés sur les animaux (depuis 2013) : elles imposent de plus en plus de rigueur sur les composants et les méthodes aux industriels et aux nouveaux entrants sur le marché,
    • la pression des distributeurs sur les fabricants,
    • la concurrence étrangère.
    Cette lettre est réalisée par : Laurence Flattard, Sarah Drif

    Les articles des experts SVP sur le même thème :