Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Le risque pays et le paiement des importations au Maroc

    18 décembre 2019

    Dans le commerce international, il est nécessaire d'utiliser des sécurités de paiement, notamment avec les pays hors UE, ce qui est le cas du Maroc. Il est donc important de connaître les contraintes de paiement de règlement des transactions dans ce pays.
    La monnaie marocaine est le dirham marocain. L'euro et le dollar sont les meilleures monnaies de facturation des échanges.

    Retards de paiement et sécurisation des transactions

    Le facteur risque est important au Maroc.

    De nombreux retards dans le paiement des transactions sont observés. En effet l'application de la loi marocaine sur les délais de paiement semble très marginale.

    Pour éviter tout retard ou dépassement de délais, il est donc conseillé de sécuriser ses transactions, par une lettre de crédit standby ou une couverture d'assurance-crédit, voire un crédit documentaire.

    La remise documentaire est une pratique peu recommandée pour les transactions avec le Maroc.

    L'importateur a l'obligation de domicilier ses opérations d'importation auprès d'une banque de droit marocain et de souscrire un engagement d'importation sur le formulaire intitulé " Engagement d'importation, Licence d'importation, Déclaration préalable d'importation ".

    Acomptes à la commande

    Les importateurs ont la possibilité de régler des acomptes allant jusqu'à 40 % de la valeur du FOB pour l'importation des biens d'équipement d'une valeur dépassant 200 000 dirhams et également de régler par anticipation pour certaines importations.

    Cette lettre est réalisée par : Laure Istria
    , Patricia Lemaire
    , Robert Giovannelli

    Les articles des experts SVP sur le même thème :