Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    L'énergie pèse à nouveau sur l'inflation française en juin

    01 août 2019

    Pour le mois de juin 2018, les prix à la consommation ont été stables sur un mois. Sur un an, les prix à la consommation progressent de +2,0%, comme le mois précédent. Cette stabilité de l'inflation globale cache des disparités entre une vive accélération des prix de l'énergie et un ralentissement des prix des services. Les prix des produits manufacturés reculent au même rythme que le mois précédent.

    Troisième hausse consécutive des prix de l'énergie

    Pour le troisième mois consécutif, les prix de l'énergie sont en hausse avec +12,3% sur un an après +10,0% précédemment.

    Comme évoqué lors de notre note sur le pétrole du mois de juillet, les prix des produits pétroliers augmentent dans le sillage des cours du pétrole. Pour le mois de juin, la hausse annuelle des prix des produits pétroliers est de +21,0% contre +17,0% en mai dernier. De même, sur un mois, les prix de l'énergie augmentent de +1,2 % alors qu'ils étaient en recul de -2,2% en juin 2017. Cependant, du point de vue des prévisions, elles sont plutôt pessimistes jusqu'en 2019, l'OPEP estimant que la croissance de la consommation mondiale de pétrole devrait ralentir sur les prochains mois.

    Ralentissement de l'inflation du prix des services

    Sur les douze derniers mois, les prix des services ralentissent nettement à +1,2% contre +1,5% le mois dernier. D'après l'INSEE, les prix associés aux loyers, à l'eau et à l'enlèvement des ordures ménagères se replient à −0,2% après +0,7% en mai dernier. Cela s'explique par la baisse des prix des loyers dans le parc social en écho à la diminution des aides personnalisées au logement.

    Les prix des services de transports croissent également moins vite (+0,6 % sur un an après +2,4%) en raison d'un ralentissement des prix des transports aériens (+0,6 % sur un an après un rebond à +2,0 % en mai). En outre, les prix des transports ferroviaires baissent légèrement avec −0,2 % sur un an contre +0,8 % en raison d'offres promotionnelles sur des cartes de réduction à destination des clients.

    Le taux d'inflation annuel en hausse à 2,0% dans la zone euro et prévisions de la BCE

    L'inflation française (+2,3%) est supérieure au taux d'inflation annuel de la zone euro qui s'établit à +2,0% en juin 2018, contre +1,9% en mai dernier. Rappelons qu'il y a un an, le taux d'inflation annuel était à 1,3% pour la zone euro.

    En ce mois de juillet, la Banque centrale européenne a revu à la hausse sa prévision d'inflation pour la zone euro pour l'année 2018 avec comme conséquence notable un abaissement de sa prévision de croissance pour la zone euro. La BCE prévoit désormais une inflation de 1,7% cette année, en 2019 et en 2020 contre seulement 1,4% en mars dernier pour cette année.

    Toutefois, les prévisions 2019 et 2020 restent inchangées. Comme nous le constatons pour la conjoncture économique française, le relèvement de la prévision 2018 de la BCE s'explique par l'envolée de plus de 60% des cours du pétrole depuis un an et au repli de l'euro face au dollar, deux facteurs qui alimentent l'inflation importée.

    Cette lettre est réalisée par : Kader Berachoua, Stéphane Chen

    Les articles des experts SVP sur le même thème :