Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Les cours du pétrole atteignent le niveau de 2004-2005

    06 février 2009

    Le prix du pétrole brut reste instable tant que la faiblesse de l'économie mondiale sape la demande d'énergie. Au cours du mois de janvier, les cours du pétrole Brent ont légèrement remonté par rapport à la fin de l'année.

    L'OPEP réduit sa production

    La combinaison d'une vague de froid dans l'hémisphère nord, avec des problèmes de livraison de produits en sortie de raffinage et la baisse du coût du brut, a permis de soutenir les prix des produits raffinés au cours des dernières semaines.

    Cependant, la moyenne des cours du Brent en janvier n'a été que de 45 dollars par baril, soit le cours moyen du mois de février 2005! Pour faire face à la chute des cours, l'OPEP a réduit sa production. Depuis septembre, l'organisation a entrepris de baisser sa production de plus de quatre millions de barils par jour sur une production de 32 millions de barils. Les pays producteurs pourraient si nécessaire décider d'autres mesures pour soutenir les cours, a déclaré récemment son président. Celui-ci a ajouté que les cours pourraient remonter au deuxième trimestre et a réaffirmé que l'OPEP voulait les faire revenir à 75 dollars le baril dès cette année. Lors de leur prochaine réunion en mars prochain, les pays producteurs pourraient décider de réduire à nouveau sa production si le marché n'était pas rééquilibré d'ici là.

    Recul de la consommation de pétrole dans les pays riches

    Globalement, le marché réagit à la forte baisse de la consommation des ménages et des dépenses de construction notamment aux Etats-Unis, pays qui représente plus du quart de la consommation mondiale de pétrole. A cela s'ajoute la nouvelle contraction de l'activité industrielle dans la zone euro.

    Les prévisions pour l'économie mondiale en 2009 ont été revues à la baisse. Selon le FMI, le PIB mondial n'augmenterait que de 0,5% en 2009 contre 3,4% en 2008 et 5,2% en 2007. En conséquence, le commerce mondial serait en retrait, et cela pour la première fois depuis 1945, avec une baisse de 2,8% par rapport à 2008. La demande mondiale de pétrole, selon l'OPEP, pourrait reculer de 0,2%. La consommation des pays riches reculerait d'au moins 2% tandis que les pays du Moyen Orient et la Chine augmenteraient leur demande de plus de 3%.

    Agenda

    15 mars 2009, 152ème réunion ordinaire de l'OPEP à Vienne (Autriche)

    Tendance

    Fourchette des prévisions :

    Entre 40 et 98 dollars le baril à l'horizon de janvier 2010.

    Marché à terme

    Livraison pour mars 2009 : 47,02 dollars le baril.

    Cette lettre est réalisée par : Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler