Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Les cours du pétrole au dessus de 70 dollars.

    07 September 2009

    En août, le baril de pétrole a varié entre 70 $ et 75$. Le cours moyen mensuel s'établit à 72 dollars le baril contre plus de 64 dollars le mois précédent, soit une hausse de 13%.

    Diminution de la demande de pétrole

    Le ralentissement de l'économie mondiale en 2009 (baisse estimée du PIB de 2,5% par rapport à 2008) se traduit, selon l'OPEP, par une diminution de la demande de pétrole à -1,9%. Cette baisse occulte, en fait, des évolutions différentes selon les marchés. La demande européenne baisserait de 2,9% en 2009, contre -4,2% en Amérique du Nord tandis que dans les pays pétroliers du Golfe, la consommation progresserait de 3,0%. En Chine, la demande de pétrole n'augmenterait que de 1%.

    OPEP : Statu quo sur l'offre de pétrole

    L'incertitude quant à l'évolution à court terme de l'économie mondiale conduit les membres de l'OPEP à la plus grande prudence, c'est à dire à un statu quo sur l'offre de pétrole. Actuellement, l'Organisation met l'accent sur le respect des quotas de production déjà fixés. L'an dernier, l'OPEP avait réduit ses quotas d'environ 5% de la demande mondiale pour soutenir les cours du brut.

    Evolution des cours très difficile à prévoir

    En l'absence de tout changement significatif sur le marché pétrolier, la volatilité actuelle des cours souligne l'influence de signaux contradictoires. La baisse des prix est liée à des nouvelles négatives principalement sur le marché du travail aux États-Unis et dans la zone euro. La faiblesse récente du dollar, quant à elle, a poussé à la hausse des prix relayée par un regain d'optimisme spéculatif avec une certaine proximité de la fin de la récession économique.

    Néanmois, selon la dernière étude de l'OCDE, compte tenu de la forte instabilité des cours pétroliers, mais surtout en raison de l'incertitude considérable qui entoure l'offre et la demande d'énergie, l'évolution effective des cours est très difficile à prévoir.

    Ainsi, la fourchette des prévisions est très large même à court terme, entre 60 et 90 dollars à l'horizon de novembre prochain! A un an, la fourchette s'établit entre 47 et 90 dollars.

    Les tensions futures sur les cours sont liées à l'augmentation de la demande de pétrole en dehors de la zone euro, notamment en Chine, conjuguée à une offre contrôlée de l'OPEP.

    Hausse des prix du gazole à la pompe

    En France, les prix à la pompe du gazole ont, en août augmenté de 3,8% par rapport au mois de juillet. En année mobile, à fin juillet, les ventes de gazole ont baissé de 1,4% (-5,9% pour les supercarburants).

    Cette lettre est réalisée par : Murielle Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler