Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Les dangers pour la santé des substances chimiques présentes dans des produits capillaires

    28 juin 2019

    L'ANSES* a publié en juin ses travaux d'expertises mettant en garde les professionnels de la coiffure et les consommateurs contre les risques des substances persulfates contenues dans les produits capillaires.

    Focus sur les dangers des persulfates

    Les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium sont des substances chimiques présentes dans la formulation des produits capillaires, notamment pour leurs propriétés oxydantes permettant la décoloration des cheveux. Elles sont classées selon le règlement CLP comme des substances sensibilisantes respiratoires et cutanées, voir même allergisantes.

    L'ANSES a mené, dans le cadre de la mise en œuvre du règlement REACH, une étude sur ces substances et a publiée en juin 2019 un communiqué sur les dangers d'exposition pour les professionnels et les consommateurs. L'étude consistait à déterminer les risques pour les professionnels et les consommateurs liés à ces substances sensibilisantes, et d'identifier les actions de gestion à mettre en œuvre.

    Ces substances sont employées en tant qu'ingrédients sous différentes formes : poudre, granules, crème ou liquide. L'exposition des professionnels de coiffure intervient (préparation de la coloration, application et rinçage sur les consommateurs) au niveau respiratoire et cutané. L'exposition des consommateurs se produit la plupart du temps par voie cutanée mais peut aussi être par voie respiratoire lorsque la préparation et l'application est faite chez soi.

    Les études et les données de vigilance recueillies ont permis de démontrer que la grande majorité des réactions allergiques en lien avec les persulfates sont constatées dans le secteur de la coiffure. Les pathologies remontées sont des maladies respiratoires comme l'asthme mais également des dermatites, des rhinites, d'urticaires.

    Ces pathologies peuvent entraîner des handicaps irréversibles pour les coiffeurs pouvant conduire à l'incapacité totale d'exercer.

    Au regard des risques encourus et des constats des agences sanitaires, l'ANSES recommande la restriction  de l'utilisation et ce dans les plus brefs délais des substances persulfates afin garantir la protection de la santé des travailleurs et des consommateurs exposés.

    *ANSES: Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail

    Cette lettre est réalisée par : Sarah Drif, William Kennedy

    Les articles des experts SVP sur le même thème :