Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Les filières de recyclage de déchets de vaccins, tests et masques dans le cadre de la Covid-19 

    08 April 2021

    Des déchets médicaux sont de plus en plus générés par les professionnels du fait de la réalisation de tests de dépistage de la Covid-19 et de la vaccination. Tous ne doivent pas être acheminés vers la filière des déchets d'activités de soin. Des recommandations concernent les pharmaciens, les établissements de santé, les libéraux ou les centres de vaccinations.

    Déchets : quelles sont les différentes catégories ?

    Les déchets générés par les professionnels de santé lors du dépistage de la Covid-19 et de la vaccination sont de nature différente : flacons de vaccins, seringues, tests sérologiques avec piquants, tests rhinopharyngés avec écouvillon, compresses, pansements, équipements de protection individuelle comme les blouses, masques et gants. 

    Dès le mois de mars 2020, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a publié un avis Gestion des déchets d’activités de soins (DAS) produits au cours de l’épidémie de Covid-19

    Cet avis a été mis à jour en novembre 2020. Le HCSP recommande notamment :

    • Pour les structures ayant une filière DASRI (Déchets d'Activités de Soins à Risques infectieux) non perforants : dans les secteurs Covid-19, éliminer les DAS non perforants par cette filière et pour les secteurs non Covid-19, donner la possibilité, sauf si maladie infectieuse, de les éliminer comme des déchets assimilables à des ordures ménagères (DAOM).
    • Pour les structures n'ayant pas de filière DASRI non perforants : mettre en place rapidement cette filière et donner la possibilité d'éliminer les DAS non perforants par les ordures ménagères en respectant les conditions suivantes, double ensachage, stockage de 24h à température ambiante.
    • Pour d'autres lieux de soins (exercice libéral, consultations dédiées Covid-19, domiciles, lieux d'hébergement) n'ayant pas de filière DASRI non perforants : donner la possibilité d'éliminer les DAS non perforants par les ordures ménagères, selon les conditions précitées.

    Concrètement les mesures sont les suivantes :

    • Elimination dans la filière des déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI), les déchets provenant des tests et vaccins
    • Elimination dans la filière des ordures ménagères les équipements de protection individuels portés par les professionnels. Dans ce dernier cas, les déchets doivent être enfermés dans un sac plastique pour ordures ménagères et conserver 24h avant de les jeter dans la poubelle.

    La récupération des déchets issus des tests antigéniques (écouvillons, tubes et cassettes) et des vaccins est réalisée par l'organisme DASTRI.

    DASTRI : l'éco-organisme 

    DASTRI est l'éco-organisme agréé par les pouvoirs publics dans le cadre d'une filière à Responsabilité Elargie des Producteurs (REP) concernant les Déchets d'Activités de Soins à Risques infectieux.

    Il met gratuitement à disposition des patients en auto-traitement et des utilisateurs d'autotests de diagnostic une solution de proximité simple et sécurisée, via les officines, pour l'élimination des déchets perforants qu'ils produisent et qui représentent un risque pour la collectivité.

    La filière est financée en totalité par les industriels de santé, entreprises du médicament et fabricants de dispositifs médicaux.

    Au regard de la situation sanitaire, les pharmaciens peuvent réaliser des tests antigéniques et les vaccinations anti-grippe et contre la Covid-19. Ces activités génèrent un flux de déchets de plus en plus important qu'il est nécessaire de gérer aux niveaux des officines.

    A la demande du ministère des Solidarités et de la Santé, DASTRI prend en charge les déchets des pharmaciens mobilisés dans ces campagnes de dépistage et de vaccination. L'organisme craint cependant une tension dans l'approvisionnement des boîtes de récupération des aiguilles. La vaccination contre la grippe concerne environ 3 millions de doses, celle contre la Covid-19 pourrait atteindre les 10 millions.

    Concernant la prise en charge financière, le ministère de la Santé subventionne la collecte des déchets liés à la Covid-19 pour 2021.

    Cette lettre est réalisée par : Valérie Belair
    , William Kennedy

    Les articles des experts SVP sur le même thème :