Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Mécénat cosa nostra suite...

    18 March 2009

    Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Marie-catherine Zinszner

    Si donc le mécénat est reconnu et favorisé par le fisc, il ne reste plus qu'à se lancer dans l'action. Mais que peut-on faire et comment pour être en phase avec la culture et les valeurs de son entreprise ?

    Mode d'emploi

    L'apport financier

    Cotisations, subventions, apports en numéraire. C'est évidemment la solution la plus classique et la plus simple de faire du mécénat pour une entreprise : verser une somme d'argent directement à une organisation. Elle permet à l'entreprise d'obtenir une déduction fiscale. Le don direct en argent, si une partie des fonds est prélevée sur les salaires ou sur les participations, permet à l'entreprise d'impliquer ses salariés.

    Les organismes financiers peuvent aussi accorder à une association un prêt sans intérêts ou à des taux préférentiels. Cette forme de financement exige alors la viabilité économique du projet, responsabilise les bénéficiaires. En octroyant ce prêt, le mécène prend un risque financier si le projet n'est pas viable ou l'association non solvable. (Cette forme de mécénat ne permet pas une implication du personnel de l'entreprise).

    81% des entreprises ont choisi l'apport financier en 2008

    L'apport en nature

    Il consiste en la remise d'un bien inscrit sur le registre des immobilisations ou de marchandises en stock, en l'exécution de prestations de services ou la mise à disposition de moyens matériels, personnels ou techniques. Le plus souvent, l'entreprise mécène apporte en dons ce qu'elle produit ou possède. Elle peut mettre à la disposition de l'association son matériel, ses véhicules, sa salle de conférences, un espace de stockage ou encore des bureaux inoccupés. Cette forme de mécénat n'entraîne peu ou pas de coût à l'entreprise. De plus, il existe dans cette forme de mécénat une plus grande implication de l'entreprise et de ses salariés par rapport à un simple don d'argent. Cependant, le matériel n'est pas toujours conçu pour l'usage que l'association en fait.

    33% des entreprises ont opté pour une contribution en nature

    Le Mécénat de compétences

    Une forme de mécénat des plus intéressantes. Il s'agit de mettre à disposition les compétences de salariés de l'entreprise, sous forme de mise à disposition de personnel ou prêt de main d'oeuvre, d'accompagnement dans le montage du projet, d'appui technique de courte ou longue durée...

    Les salariés sont volontaires (le personnel doit donc être informé et si possible consulté, hors représentants légaux) et continuent donc d'être rémunérés totalement par l'entreprise, ou partie par elle et partie par l'association bénéficiaire. Il est nécessaire de créer un consensus autour d'une action de compétences

    La vérification de l'adéquation entre les compétences de l'entreprise et les " postes " à occuper est impérative. Il faut penser à assurer une supervision efficace et préparer le retour des personnels détachés.

    En détachant du personnel, une entreprise peut également espérer accroître les savoir-faire et les compétences de ses salariés.

    22% des entreprises mécènes pratiquent le mécénat de compétences (source Admical)

    Comment faire du mécénat ?

    Trois formules classiques s'offrent aux entreprises candidates au mécénat, quelle que soit leur taille :

    . la gestion en régie directe

    . l'association loi 1901

    . la fondation : la fondation d'entreprise reconnue d'utilité publique sous égide de la Fondation de France ou de l'Institut de France

    La "com" alors ?

    Outil de communication externe, le mécénat permet à l'entreprise de mettre en valeur son image, son histoire, ses métier, son implication dans son environnement social, voire son environnement tout court...

    Alors oui, si elle se fait avec subtilité surtout dans le cadre du mécénat solidaire " Le bien ne fait pas de bruit, le bruit ne fait pas de bien ".

    Outil de communication interne, le mécénat devient un extraordinaire moyen de sensibiliser, d'impliquer et de fédérer ses salariés autour des valeurs de l'entreprise mises au service de causes d'intérêt général, en leur faisant jouer un rôle de plus en plus important. C'est une occasion de découvertes et d'échanges hors du cadre habituel, de passerelles établies entre les niveaux hiérarchiques de l'entreprise et les différents sites d'une entreprise dispatchés géographiquement. Les salariés nouent entre eux des relations extra- professionnelles souvent enrichissantes. L'action de mécénat va donc augmenter le sentiment d'appartenance des salariés à leur entreprise, leur cohésion et créer une autre culture d'entreprise.

    Mécénons, mécénons, il en restera toujours quelque chose