Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Modération des salaires

    17 December 2010

    D'après la dernière enquête du Ministère du Travail, le salaire de base des salariés du secteur privé progresse de 1,7% sur un an, soit légèrement moins que la progression observée l'an passé. Cette politique salariale modérée semble être reconduite en 2011.

    Rigueur des politiques salariales

    Selon les dernières enquêtes menées auprès des entreprises, l'incertitude économique mais aussi un haut niveau de chômage (plus de 9% prévu en 2011) entrainent une nette modération dans les négociations salariales. Le Ministère du Travail relève des taux de progression de salaires de base en dessous de 2% par an pour 2009 et 2010 contre une moyenne de 2,6% par an entre 2001 et 2008. Les consultants spécialisés dans la politique salariale confirment que les budgets consacrés aux augmentations restent historiquement bas et devraient l'être pour 2011. Pour tempérer cette rigueur, certaines entreprises segmentent les augmentations en favorisant les bas salaires et d'autres en limitant le nombre d'augmentations individuelles notamment pour les hauts salaires. Globalement les augmentations, quel que soit le critère observé, salaire de base ou salaire moyen, resteront au même niveau observé en 2009 et 2010. Selon un récent sondage, plus de six français sur dix estiment ne pas avoir bénéficié de revalorisation depuis deux ans.

    SMIC : +1,6% au 1er janvier 2011

    La revalorisation du SMIC au 1er janvier se limitera pour la cinquième année au minimum légal, c'est-à-dire l'inflation hors tabac. Le Salaire minimum augmentera de 1,6%, soit 9 euros brut de l'heure (1365 euros brut et 1073 euros net). La proportion des salariés rémunérés sur la base du salaire minimum est particulièrement élevée dans la restauration rapide (47 %), dans les hôtels-restaurants (44 %) et dans les branches de l'habillement (27 %). Cette proportion a cependant chuté dans le secteur " nettoyage, manutention, récupération, sécurité ", en passant de 45 % à 9 %. En 2009, 23 % des salariés à temps partiel ont bénéficié de la revalorisation du Smic, contre 8 % des salariés à temps complet.

    Fonction publique : aucune augmentation générale en 2011

    La dernière hausse du point d'indice (+0,5%) est intervenue le 1er juillet dernier. D'ici 2012, aucune autre augmentation générale n'est programmée. Selon le ministre de la fonction publique, la progression " naturelle " des salaires publics, c'est-à-dire par l'ancienneté et les promotions, est estimée entre 1,5 et 2% pour 2010 et 2011, soit au niveau de l'inflation prévue. Les administrations publiques comptent plus de 5 millions de titulaires.

    Une question ? Les experts SVP vous répondent

    Pour suivre les évolutions des indicateurs économiques impactant votre activité , cliquez ici !

    Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler