Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Pétrole, 20% de hausse sur le cours du baril

    29 juin 2009

    Au cours du mois de juin, le baril de brut a évolué entre 65 $ et 71 $. Le cours moyen du mois de juin avec 69 dollars le baril se situe 20% au dessus du cours de mai, revenant ainsi au cours atteint il y a deux ans.

    Le marché plombé par les prévisions de croissance mondiale

    Après avoir anticipé une reprise de la consommation pétrolière, sur la foi d'une amélioration des indicateurs macroéconomiques au printemps, le marché reste plombé par les prévisions de croissance mondiale (-2,6% prévue pour 2009). Pour preuve, le marché ignore les inquiétudes entourant l'Iran, deuxième exportateur de brut au sein de l'OPEP et le Nigeria. Les vives tensions intérieures faisant suite aux élections présidentielles en Iran, tout comme les actions de sabotage de pipelines perpétrées par les rebelles au Nigeria n'influencent pas les cours. Pourtant, avec ses réserves off shore du golfe de Guinée, le Nigeria demeure essentiel pour les pays consommateurs. Les Etats-Unis et l'Europe y cherchent un moyen de réduire leur dépendance pétrole du Moyen-Orient. Les grandes compagnies occidentales, comme Total, y sont de plus en plus présentes, comme les compagnies des pays émergents (Chine, Brésil, Russie...).

    Prix brent 2008 2009 juin t

    L'Iran, très dépendant de ses ressources naturelles

    Même si l'Iran se trouvait dans l'incapacité de maintenir leur production (environ 4 millions de baril par jour), les pays consommateurs pourraient toujours se tourner vers d'autres pays comme l'Arabie saoudite. Une démarche qui serait néfaste pour l'Iran, très dépendant de ses ressources naturelles. Les recettes pétrolières du pays représentent environ 2/3 de son PIB et 60 % de ses recettes fiscales.

    Reprise de la consommation en Chine

    Globalement, l'OPEP maintient toujours sa production sous pression. Cependant, compte tenu du niveau plus élevé des cours, le risque grandit de voir certains producteurs ouvrir un peu plus grand les vannes de leurs puits.

    En Chine, la consommation de pétrole semble repartie, tirée par l'industrie lourde dont l'activité a été désignée comme prioritaire dans les plans de relance. Un tonnage record de pétrole brut y a été raffiné en mai, (10,7% par rapport au même mois de l'année dernière), a annoncé, fin juin, l'Association de l'industrie pétrochimique de Chine.

    En France, baisse de la consommation et hausse des prix

    En France, les prix des carburants à la pompe ont fait un bond de 5% par rapport aux prix de mai dernier. En avril 2009, les livraisons de produits pétroliers sont en recul de 6,3%. Parmi les principaux carburants, seules les livraisons de supercarburants sont en hausse (0,7% sur le mois) après plus d'un an de baisse. En cumul sur les 12 derniers mois, la consommation de supercarburants est en repli de 7,7% contre une baisse de 2,4% pour le gazole.

    Agenda (OPEP)

    - 9 septembre 2009, réunion ordinaire

    à Vienne (Autriche)

    Tendance

    Fourchette des prévisions :

    - entre 40 et 75 dollars le baril à l'horizon septembre 2009.

    - entre 40 et 90 dollars le baril à l'horizon mai 2010.

    Marché à terme

    Livraison pour octobre 2009 :

    71,12 dollars le baril.

    Cette lettre est réalisée par : Murielle Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler