Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Pétrole, demain un baril à 150 dollars !

    10 juin 2008

    Cours du Brent
    Moyenne mensuelle du cours du pétrole qualité "Brent" pour livraison mois courant (US dollar par baril de 159 litres) : moyenne arithmétique des cours quotidiens de clôture à Londres.


    Actualités - demain un baril à 150 dollars!
    Le cours moyen observé en mai a poursuivi sa progression s'établissant à plus de 123 dollars contre 109 le mois précédent. Le vendredi 6 juin, le cours du baril de qualité Brent a bondi de 10,15 dollars en une seule séance, avec un nouveau record : 137,69 dollars sur le marché de Londres.
    Le marché pétrolier demeure toujours sous pression. Les incertitudes, quant à l'évolution de l'économie américaine et ses conséquences sur le cours du dollar, alimentent la spéculation sur le baril du pétrole. Les financiers anticipent des cours voisins de 150 dollars dans les semaines à venir. Les raisons ne changent pas. La demande asiatique en gazole est toujours à la hausse. Cette perspective est aggravée par le besoin supplémentaire d'énergie en Chine, suite à l'arrêt de centrales nucléaires affectées par le tremblement de terre au centre du pays. Les représentants des pays du G8 réunis récemment au Japon avec leurs homologues de la Chine, de l'Inde et de la Corée du Sud, soit les deux-tiers de la consommation d'énergie de la planète, se sont déclarés inquiets des niveaux des prix du pétrole. Ces onze pays ont réclamé, dans un communiqué commun, une augmentation de la production.
    Les pays consommateurs et producteurs non membres de l'OPEP (Russie, Etats-Unis, Canada) ont appelé "les autres pays producteurs de pétrole à augmenter l'investissement pour maintenir un bon approvisionnement des marchés", tout en reconnaissant que la tension sur les prix était aussi due à des facteurs "structurels de long terme", comme la croissance de la demande.
    L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui représente 40% de la production mondiale, a, jusqu'à présent, refusé d'augmenter sa production, jugeant que la hausse des prix était due à la spéculation et non à un déficit d'offre.
    La Russie, premier producteur mondial de brut, a assuré que Moscou voulait rester "un fournisseur d'énergie stable pour les autres pays".

    Agenda
    Prochaine réunion de l'OPEP : - réunion ordinaire, le 9 septembre 2008 (Vienne).
    L'organisation pourrait tenir, si nécessaire, une réunion extraordinaire afin d'examiner la flambée des prix du brut, a déclaré fin avril, le ministre koweïtien du Pétrole.

    Tendance
    Fourchette des prévisions  :  entre 68 et 120 dollars le baril à l'horizon de mai 2009.
    Pour certains financiers, la barre des 150 dollars pourrait être franchie dès le mois de juillet 2008.

    Marché à terme
    Livraison en août 2008 : 138,11 dollars le baril.