Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Pétrole : l'été en pente douce

    09 September 2014

    Depuis la fin juin 2014, le cours du pétrole brut ne cesse de se replier. Du sommet atteint le 20 juin, avec près de 115 dollars par baril de Brent, le plancher des 100 dollars semble très proche, avec 100,74 dollars enregistrés en fin de séance le 2 septembre dernier. La cotation moyenne du pétrole Brent pour le mois d'août 2014 s'établit à 101,66 dollars contre 106,86 dollars en juillet.

    Abondance de l'offre

    Plusieurs facteurs comme une offre soutenue, une certaine faiblesse de la demande et la robustesse du dollar, expliquent la baisse des cours pétroliers. L'exploitation du pétrole issu des schistes nord-américain a largement changé la donne. Grâce à cela, les Etats-Unis, le plus gros consommateur de brut avec 21% de la demande mondiale est devenu le premier producteur, devançant la Russie et l'Arabie Saoudite. Dans ce contexte, les tensions géopolitiques au Moyen Orient pèsent moins qu'auparavant.

    Demande moins tendue en Asie

    Le ralentissement des économies émergentes, en premier lieu la Chine, diminue leur demande de matières premières. Selon l'OPEP, la demande chinoise de brut (11% de la consommation mondiale) progresserait de 3,2% en 2014 et de 3% en 2015. La demande pour l'ensemble des pays de l'OCDE reculerait de 0,3% en 2014 et de 0,1% en 2015.

    Effet dollar

    Le marché est aussi affecté par les décisions de la Banque centrale européenne de baisser les taux d'intérêt et de programmer des rachats d'actifs, mesures qui affaiblissent l'euro et valorisent le dollar. En conséquence, cette situation rend plus cher les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les acheteurs de la zone euro.

    1,30 euro le litre de gazole en France

    Au mois d'août, selon les relevés des services du Ministère de l'Ecologie, les prix des essences sans plomb sont 2% moins chers qu'en juillet, le prix du gazole demeurant stable à 1,30 euro le litre. Depuis le début de l'année, le prix du gazole a baissé de 2,4%, le prix des essences reculant de 0,8%. Dans la même période, le prix du Brent libellé en dollar s'est replié de 8% (-6% pour les prix convertis en euro).