Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Pétrole, records battus.

    08 octobre 2007

    Cours du Brent pour livraison mois courant - Moyenne mensuelle (US dollar par baril de 159 litres) : moyenne arithmétique des cours quotidiens de clôture à Londres. 
     

    Actualités - septembre 2007 - 
    La dernière réunion de l’OPEP a pris acte de la situation du marché du pétrole et a décidé d’augmenter sa production de 500 000 barils par jour à compter du 1er novembre prochain. La décision d’augmenter avant l’hiver la production est destinée à maintenir l’offre en adéquation avec la hausse saisonnière de consommation d’énergie.
    L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a maintenu ses prévisions de hausse de la demande mondiale pour 2007 et 2008, soit une progression annuelle d’un peu plus de 1,5%. L’OPEP anticipe un hiver "normal" dans l'hémisphère nord. Un hiver doux, comme l'an dernier, pourrait faire baisser la demande. La décision des pays producteurs n'a pas empêché le prix du baril de dépasser les 80 dollars pour la première fois de son histoire. L'OPEP maintient son analyse du marché actuel : baisse des stocks américains, prévisions d’ouragans dans le Golfe du Mexique et fermetures de raffineries menacées. L’OPEP mentionne par ailleurs les attaques récentes sur des oléoducs et gazoducs au Mexique.
    Pour les producteurs de pétrole, « l’analyse du marché physique ne justifie pas les niveaux de prix actuels", rappelant que le marché était suffisamment approvisionné. Les conséquences de la crise du marché des prêts immobiliers à risque ("subprime") aux Etats-Unis pourraient ralentir durablement la croissance mondiale et affecter la demande de pétrole. "Il est toutefois trop tôt pour estimer le plein impact des développements récents", nuance l'Opep. Sa prévision de croissance économique mondiale est maintenue à 5%, en 2007 et 2008.
    Les experts divergent sur les perspectives du marché. Les uns rejoignent la réflexion de l'OPEP tandis que les autres estiment au contraire que la baisse des prix n'est qu'une accalmie. Selon eux, les approvisionnements mondiaux ne suffiront pas à répondre à la demande hivernale. Ils parient sur de nouveaux records.
    En France, la part majoritaire des taxes dans le prix des carburants à la pompe associée à la baisse du cours du dollar a minimisé l'impact sur les prix à la pompe. Par rapport aux prix de janvier dernier, les carburants se sont renchéris de 10% alors que les cours pétroliers augmentaient de 44%.

    Agenda
    Prochaines réunions de l'OPEP :
    - troisième sommet, les 17-18 Novembre 2007 (Riyadh, Arabie Saoudite)

    - réunion extraordinaire, le 5 Décembre 2007 (Abu Dhabi, UAE)

    Tendance
    Fourchette des prévisions : entre 51 et 80 dollars le baril à l'horizon de septembre 2008.

    Marché à terme : Livraison en mars 2008 : 76,95 dollars le baril.