Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Que faire en cas de délestage électrique programmé ? 

    06 December 2022
    Cette lettre est réalisée par : Bénédicte Roussel
    , Marie Fortier

    Face aux risques de pénurie d'électricité et afin de préparer d'éventuelles coupures, la Première ministre a adressé aux préfets le 30 novembre 2022 une circulaire qui a pour objet les mesures de préparation et de gestion de crise en cas de survenue d'une mesure de délestage électrique programmé.

    Des coupures électriques programmées

    Ces coupures auront une durée de deux heures consécutives, affectant alternativement des portions de départements. Elles ne devraient pas concerner plus de 4millions de clients simultanément, pour une durée de deux heures, à l'exclusion des sites critiques (hôpitaux, points d'importance vitale…) que les préfets ont protégés par arrêté préfectoral.

    Les périodes de délestage seraient en semaine sur des créneaux horaires indicatifs de 8hà 13h et de 18h à 20h. L'information précisant les lieux concernés et indiquant les créneaux horaires de coupures sera disponible la veille, vers 17h. Le mois de janvier serait comme étant le plus à risque, selon RTE.

    Impact des coupures électriques

    La conséquence la plus importante est l'interruption de communications électroniques (téléphonie mobile et fixe). Les usagers ne pourront pas joindre les services de secours (numéros d'appels d'urgence 15, 17, 18, 115, 196). Le n° 112 prendra alors le relais.

    Rôle des préfets

    Les préfets doivent dès à présent engager les mesures de préparation de ce délestage électrique en associant l'ensemble des acteurs (services de l'Etat, acteurs économiques et associatifs...). Des réunions auront lieu sans délai avec les élus et les collectivités territoriales. Les maires doivent disposer de toutes les informations leur permettant de s'y préparer.

    Le dispositif mis en place

    Il repose sur quatre phases :

    Une phase de préparation (I)

    Cette phase repose sur la promotion des mesures de sobriété, du dispositif EcoWatt et la mise à jour des plans de continuité d'activité. Les préfets ont fixé par arrêté la liste des consommateurs prioritaires qui ne seront pas délestables et chacun d'eux doit être informé directement et individuellement qu'il est " non délestable ". Concernant les personnes vulnérables, les ARS sont en charge du recensement des patients à haut risque vital (PHRV) qui seront contactés par ENEDIS (ou ELD), à partir de J-3 et jusqu'à J-2 pour s'assurer de leur information et de leur connaissance du signal EcoWatt rouge. En liaison avec les maires, les préfets devront s' assurer que ces personnes auront connaissance du signal EcoWatt rouge à J-3

    Une phase de suivi renforcé dès l'émission d'un signal orange ou rouge (II)

    à J-3 : RTE émettra un signal orange ou rouge sur EcoWatt

    à J-2 : RTE confirmera la prévision d'un signal rouge sur EcoWatt

    Une phase de mobilisation opérationnelle (III)

    à J-1 : RTE confirme définitivement le signal rouge sur EcoWatt

    A 15h, RTE produira une première prévision de puissance à délester, chiffrée pour chaque" agence de conduite " régionale.

    Vers 17h, ENEDIS produira une première version de son plan de délestage, qui permettra aux préfets de savoir si leur département est concerné.

    A 19h30 : en cas de dégradation des prévisions, mise à jour par RTE des puissances et/ou des tranches horaires à délester.

    A partir de 21h30 : ENEDIS actualisera et diffusera les zones géographiques, la liste des communes et arrondissements concernés

    Une phase de direction des opérations, J-1 à partir de 17h (IV)

    Les préfets devront mettre en place une certain nombre de mesures listées par la circulaire.

    Le Gouvernement propose également une FAQ "Coupures d'électricité organisées"

    Les articles des experts SVP sur le même thème :