Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Salaires de la FPT : Hausse des rémunérations pour la troisième année consécutive

    29 juillet 2019

    En 2017, selon l'INSEE, un salarié de la fonction publique territoriale (FPT) a perçu en moyenne 1 944 euros nets par mois en équivalent temps plein. Entre 2016 et 2017, le salaire net moyen a augmenté de +1,0% en euros constants. Cette moyenne prend en compte tous les agents civils des collectivités territoriales, tous emplois et catégories confondus, qu'ils soient fonctionnaires ou contractuels.

    Des salaires en nette progression pour la troisième année consécutive

    En 2017, le salaire net moyen en équivalent temps plein (EQTP) dans la fonction publique territoriale s'élève à 1 944 euros par mois, soit une hausse de +2,1% sur un an en euros courants et de +1,0% après correction de l'inflation. Le salaire brut moyen en EQTP est de 2 363 euros par mois, en hausse de +1,4% en euros constants. L'écart d'évolution entre le salaire net et le salaire brut s'explique par l'augmentation des taux de cotisations salariales, principalement au titre de la réforme des retraites de 2010 (+ 0,35 point au 1er janvier 2017 pour les fonctionnaires).

    Une prédominance d'agents de catégorie C dans la fonction publique territoriale

    À titre préliminaire, il est essentiel de rappeler que la majorité des agents de la fonction publique territoriale travaillent au sein des collectivités territoriales et des établissements publics locaux. D'après l'INSEE, le nombre d'agents s'élève à 1,9 million de salariés civils, y compris bénéficiaires de contrats aidés, mais hors assistants maternels et apprentis.

    Selon l'INSEE, la fonction publique territoriale se décompose à 76% d'agents appartenant au corps de catégorie C alors que 15% relèvent de la catégorie B et 9% de la catégorie A. La croissance du salaire net moyen des fonctionnaires de catégorie A a été plus vive que les autres catégories avec une hausse de +1,6% en euros constants, soit une rémunération moyenne de 3 385 euros par mois en 2017. Le dynamisme du salaire des catégories A est porté par la mise en place de nouveaux grades et cadres d'emplois aux indices plus élevés en corrélation avec la mise en place du Parcours professionnel, carrières et rémunérations (PPCR).

    Quant aux autres catégories, les salaires des agents de la catégorie B marquent une faible progression de +0,6% avec un revenu net moyen de 2 358 euros. Enfin, le salaire net moyen des agents de la catégorie C a augmenté de +1,1%, soit une rémunération moyenne de 1 789 euros par mois. Notons que la refonte des grilles indiciaires contribue au dynamisme du salaire moyen pour la catégorie C.

    À profil identique, un homme gagne en moyenne 4,9% de plus qu'une femme dans la FPT

    L'étude de l'INSEE nous apprend que le salaire net en EQTP des femmes s'établit à 1 867 euros en moyenne par mois, soit une différence de 9,1% par rapport à celui des hommes, qui s'élève à 2 053 euros. De plus, les femmes qui ont un profil identique gagnent en moyenne 4,9% de moins qu'un homme dans la fonction publique territoriale.

    Dans l'ensemble, l'écart est plus marqué pour les salariés de catégorie A avec une différence de 15,6%. A contrario, l'écart se resserre pour les agents de la catégorie B, avec une différence de salaire entre les femmes et hommes de 6,8%. L'INSEE explique cette différence en raison du fait que les femmes ont plus fréquemment des périodes de travail à temps partiel et des interruptions de carrière qui pèsent sur leurs évolutions salariales.

    D'ailleurs, parmi les 40 % des salariés les moins rémunérés, deux tiers sont des femmes. A titre de comparaison avec le secteur privé, en 2015, le salaire net horaire des femmes est, en moyenne, inférieur de 18,5% à celui des hommes, soit un salaire net moyen de 1 986 euros pour une femme et 2 438 euros pour un homme.

    Cette lettre est réalisée par : Kader Berachoua, Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :