Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Salaires : décrochage des évolutions de rémunérations

    09 octobre 2019

    Au deuxième trimestre 2019, l'indice du salaire mensuel de base de l'ensemble des salariés progresse de +0,5% entre les mois de mars et juin 2019. Sur les douze derniers mois, les salaires du secteur privé ont progressé de +1,7% d'après le Ministère du travail.

    Ralentissement de l'évolution des salaires au deuxième trimestre 2019

    Au deuxième trimestre 2019, l'indice du salaire mensuel de base (SMB) de l'ensemble des salariés (hors agriculture et emplois publics) marque un léger ralentissement par rapport au précédent trimestre avec une hausse de +0,5% contre +0,8% précédemment. Sur un an, les salaires mensuels de base ont augmenté de +1,7% au deuxième trimestre 2019 après +1,6% au premier trimestre.

    Dans le détail, les secteurs de l'industrie et de la construction ont été les plus dynamiques sur les douze derniers mois. En effet, l'évolution annuelle des salaires mensuels de base de ces secteurs sont de +1,9% au deuxième trimestre 2019. Par catégorie socioprofessionnelle, les cadres ont vu leurs salaires ralentir depuis le premier trimestre (+0,5% contre +0,8% le trimestre précédent) mais avec une progression annuelle constante avec pour le deuxième trimestre consécutif une hausse de +1,8% sur un an. Notons également que, tout comme le trimestre précédent, l'évolution des salaires des cadres du secteur de la construction est toujours aussi dynamique avec +2,2% sur un an alors que l'ensemble du secteur de la construction n'a augmenté que de +1,8% sur les douze derniers mois. Enfin, les variations de salaires les plus faibles concernent, pour le deuxième trimestre consécutif, les employés avec une évolution annuelle de +1,6% sur un an.

    Pour rappel, d'après les prévisions de la Banque de France, les salaires moyens sont amenés à continuer leur progression pour les prochaines années. En effet, les salaires dans le secteur marchand devraient augmenter en moyenne de +1,4% en 2019, +1,2% en 2020 et +1,4% en 2021. 

    Focus : les salaires des entrepreneurs de start-ups en France

    Le salaire des entrepreneurs est un indicateur tout aussi essentiel que l'évolution des rémunérations des salariés dans les secteurs marchands. The Galion Project, le think tank d'entrepreneurs fondé par Jean-Baptiste RUDELLE et Agathe WAUTIER, a publié le 12 septembre dernier une étude qui détermine le niveau de rémunération annuel des entrepreneurs. Cette étude démontre de grandes disparités en fonction du montant des fonds levés, du nombre de salariés, mais aussi selon le sexe des profils.

    Sur la base d'un échantillon total de 147 répondants (22 femmes, 125 hommes) qui ont entre 27 et 60 ans, les rémunérations des fondateurs varient entre 70 k€ et 130 k€ d'après les conclusions de l'étude, la médiane se situant aux alentours des 92 k€. Les auteurs de l'étude constatent également que le nombre de salariés dans la structure influence fortement les niveaux de rémunérations. En effet, plus une start-up dispose de salariés, plus les revenus augmentent en conséquence. Ainsi, la médiane des rémunérations des entrepreneurs pour les structures de 1 à 30 salariés se situent à 65 k€, 100 k€ pour les structures de 31 à 99 salariés et 150 k€ au-delà des deux précédents seuils. Notons que, d'après l'étude, qu'à taille comparable d'entreprise, les CEO fondateurs de start-up ont des niveaux de salaires inférieurs à un patron de PME ou à un manager professionnel salarié.

    Cette lettre est réalisée par : Kader Berachoua, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :