Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Sécurité des portes et portails automatiques et semi-automatiques sur les lieux de travail

    11 May 2012
    Les installations et les dispositifs techniques, ainsi que les installations et dispositifs de sécurité des lieux de travail, sont entretenus et vérifiés selon une périodicité appropriée. Les portes et portails automatiques et semi-automatiques font partie des rares dispositifs faisant l'objet de précisions dans un texte quant à la périodicité de vérifications et leur contenu.

    Obligations de l'employeur

    Le code du travail dispose que « les portes et portails automatiques fonctionnent sans risque d'accident pour les travailleurs. » et que « les portes et portails sont entretenus et contrôlés régulièrement ». L'article R4224-13 du code du travail renvoie vers un arrêté qui doit déterminer « les caractéristiques auxquelles obéissent les installations nouvelles et existantes de portes et portails automatiques ainsi que leurs conditions de maintenance et de vérification ».

    Caractéristiques et conditions de maintenance et de vérification

    L'arrêté du 21 décembre 1993 relatif aux portes et portails automatiques et semi-automatiques sur les lieux de travail, JO du 13 janvier 1994, étend le champ d'application aux portes semi-automatiques. Il précise les prescriptions que doivent satisfaire les installations nouvelles et existantes. Il impose une périodicité des visites, au minimum semestrielle, adaptée à la fréquence de l'utilisation et à la nature de la porte ou du portail.

    Les personnes compétentes

    Les personnes compétentes pour la réalisation de l'entretien et la vérification périodiques et à la suite de toute défaillance sont :

    • soit des techniciens dûment qualifiés et spécialisés appartenant à l'entreprise et spécialement formés à cette tâche ; ces opérations doivent alors faire l'objet d'un document précisant les méthodes et procédures ;
    • soit un prestataire extérieur exerçant cette activité, dans ce cas, un contrat écrit doit être signé pour l'entretien et la vérification périodiques.

    Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Jacques Dugravier, Constantin Moussan