Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Sécurité intérieure : le marché se consolide

    08 February 2012

    Cette lettre est réalisée par : Baudouin Desprès Muriel Doyen, Pierre-louis Passalacqua

    Après avoir été impacté en 2010, le marché de la sécurité reste toujours porteur. La nécessité de devoir apporter des réponses efficaces à des menaces pouvant porter atteinte à des personnes et des biens entraine le développement d'outils de plus en plus sophistiqués et efficaces. En témoignent les innovations présentées lors de la 17ème édition du salon Milipol qui s'est tenu en octobre 2011 à la porte de Versailles.

    La sécurité, un secteur porteur et innovant

    Avec la constance, l'invisibilité et le caractère diffus des menaces asymétriques (terrorisme, problèmes de sécurité divers), la thématique de la sécurité-sûreté ne risque pas de s'estomper. La période électorale qui s'est ouverte devrait la mettre une nouvelle fois en exergue.
    L'apparition d'innovations technologiques démontre bien que ce marché ne connait pas la crise : une caméra qui voit à travers les murs, un drone de la taille d'un oiseau, un exosquelette capable de décupler les forces, des véhicules-robots d'intervention en milieu hostile, un tomographe, une veste pare-balles stoppant aussi les armes blanches, un éthylotest biométrique capable de relever en même temps les empreintes digitales, telles sont les innovations technologiques présentées lors de la 17ème édition du salon Milipol.

    Un contexte global, facteur de croissance à lui seul

    Même si le marché mondial de la sécurité a été victime de la crise budgétaire en 2010 et n'a progressé que de 5,5%, après une décennie de croissance à plus de 10%, la croissance attendue en 2011 serait de 7,5%. Pour ce qui est du marché français, après un sévère recul en 2009, le marché a augmenté de 2,1% en 2010 pour atteindre un chiffre d'affaires de 19,7 milliards d'euros. Avec la demande croissante d'équipements de sécurité-sûreté des pays comme les Etats-Unis, la Chine, les pays du Golfe, l'Inde, le Brésil, le Mexique, et la succession d'événements tels les jeux Olympiques, la Coupe du monde de football, les catastrophes naturelles, les émeutes urbaines et l'augmentation de l'insécurité en général, le marché a des raisons de résister à la morosité ambiante.
    Ce contexte propice devrait entrainer, selon une étude d'Aprodex, une augmentation de la demande mondiale de 7,4% par an jusqu'en 2014. Ce marché, " boosté " par l'anti-terrorisme et la lutte contre la criminalité est une aubaine pour les PME créatives, parfois soutenues par la DGA, ainsi que pour les industriels de la défense qui cherchent à trouver de nouveaux relais de croissance pour compenser la réduction des dépenses militaires dans les pays occidentaux. La demande des entreprises, collectivités et services publics devrait donc leur permettre de trouver des débouchés pour leurs systèmes de protection globaux qui mêlent télécommunication, informatique et ingénierie.
    A l'heure actuelle, le marché de la sécurité est dominé par les Etats-Unis avec 30% du marché mondial. Mais, le secteur de la sécurité devrait croitre dans les cinq ans à venir dans des pays comme le Brésil, la Chine, l'Inde, le Mexique, la Colombie, les Emirats arabes unis, l'Afrique du Sud et la Russie. La prospérité croissante de certains pays, la hausse des violences ainsi que l'impression de corruption ou de sur occupation des forces de l'ordre seraient propices au développement de moyens de sécurité privés.

    La sécurité, un marché institutionnalisé

    Le salon Milipol profite de cet environnement porteur pour le marché de la sécurité pour renforcer sa dimension institutionnelle. Cette 17ème édition a, en effet, été inaugurée par le ministre français de l'Intérieur et son homologue du Qatar, pays où le salon se tient en alternance tous les deux ans. Les grandes nouveautés de l'édition 2011 ont été les démonstrations organisées par les forces de police (Gendarmerie et Police nationale) et de la Sécurité civile afin de présenter leurs actions et innovations. Ces points forts ont permis de renforcer la distinction entre le marché de la sécurité intérieure, qui a émergé en 2003, et celui de la défense.

    Suivez l'actualité de l'innovation !

    Une question ? Les experts SVP vous répondent

    Pour maitriser le marché sur lequel vous évoluez ou en analyser un nouveau, découvrez la synthèse Marché