Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Tempête sur le marché pétrolier

    07 octobre 2015

    Après avoir atteint son cours plancher à fin août (42 dollars pour le Brent à Londres), le prix du brut s'est stabilisé à 46,62 dollars au mois de septembre 2015. Pour l'OPEP, la conjoncture reste marquée par l'excès d'offre de brut par rapport à une demande affaiblie notamment dans les pays émergents et plus spécifiquement, en Chine.

    Mauvais temps à la bourse

    La vitesse de la chute des cours pétroliers (-59% en six mois) a surpris tous les intervenants du marché pétrolier, tant les pays producteurs que les compagnies pétrolières et les entreprises parapétrolières Les conséquences sont positives pour les économies européennes mais néfastes pour les pays producteurs mais aussi pour les entreprises du secteur pétrolier. D'ailleurs, au 29 septembre, l'indice Dow Jones Oil & Gas Titans 30, qui suit les valeurs boursières de trente majors pétrolières et parapétrolières mondiales, s'est effondré de -33% sur un an (contre -0,3% pour le CAC40).

    La Russie se rapproche de l'OPEP

    La Russie se déclare prête à rencontrer officiellement l'Organisation des pays exportateurs de pétrole ainsi que les autres pays producteur afin d'analyser les enjeux du marché pétrolier mondial. Selon l'AIE, la Russie est le deuxième producteur mondial de pétrole, derrière les Etats-Unis et devant l'Arabie Saoudite. Une première rencontre est déjà prévue, fin octobre, entre les représentants russes et saoudiens. En 2015, la production OPEP compte pour 40% de l'offre globale, la production russe étant estimée à 11%. Le rapprochement pourrait ainsi renforcer davantage le contrôle de la production, et donc l'évolution des cours. Déjà, lors de la crise de 2008, l'OPEP avait jugé que la Russie donnerait une importance particulière à l'OPEP si elle la rejoignait.

    Le prix du gazole au plus bas depuis 2010

    En France, les prix à la pompe ont atteint eux aussi le niveau le plus bas depuis février 2010. Le prix du litre de gazole est, selon le Ministère du développement durable, de 1,11 euro au mois de septembre 2015. Sur un an, la baisse du prix est de 14%. Le fuel moins taxé enregistre une diminution de 23% sur un an. Le Ministère des Finances, dans le cadre des hypothèses économiques du projet de loi de finances 2016, a considéré que le cours du pétrole resterait inchangé l'année prochaine.