Social, finance, fiscalité, économie, réglementation, vie des affaires, information sectorielle…
interrogez les 200 experts SVP sur toutes vos questions professionnelles

    Valeur Limite d'Exposition Professionnelle (VLEP) aux substances chimiques : limitation de l'exposition professionnelle des travailleurs

    26 April 2021

    Le risque chimique concerne les activités dans lesquelles les travailleurs sont exposés ou susceptibles d'être exposés, au cours de leur travail, à des agents chimiques dangereux. L'activité impliquant des agents chimiques est " tout travail dans lequel des agents chimiques sont utilisés ou destinés à être utilisés dans tout processus, y compris la production, la manutention, le stockage, le transport, l'élimination et le traitement, ou au cours duquel de tels agents sont produits ". Diverses activités sont concernées comme le nettoyage des pièces mécanique aux solvants, l'imprimerie utilisant des encres, aux peintres de bâtiments et de carrosseries de véhicules en passant bien évidement par l'industrie chimique à proprement parler. Dans chaque entreprise, il faut recenser les produits et préparations utilisés pour les activités afin de connaitre leur nature, les risques que leur utilisation présente et vérifier s'il existe des valeurs limites d'exposition professionnelle à respecter.

    Valeur Limite d'Exposition Professionnelle (VLEP) et la prévention du risque chimique

    Un agent chimique dangereux est tout élément ou composé chimique, soit dans l'état, soit au sein d'un mélange, qui présente ou peut présenter un risque pour la santé (intoxication, irritation) et la sécurité (inflammation, explosion) des travailleurs en raison de ses propriétés physico-chimiques, chimiques ou toxicologiques y compris tout agent pour lequel des décrets prévoient une valeur limite d'exposition professionnelle (VLEP). Le fondement prioritaire des actions de prévention du risque chimique est la substitution des produits dangereux par d'autres qui ne le sont pas ou qui le sont moins. En cas d'impossibilité de remplacement, réduire la concentration des substances dans l'atmosphère respirée par les travailleurs. Limiter l'exposition aux produits chimiques est une obligation de prévention pour lutter, entre autres, contre les cancers professionnels. Selon le Code du travail, les locaux de travail ont un système de ventilation différencié selon que les locaux soient à pollution spécifique ou pas. Les locaux à pollution spécifique, sont des locaux dont la pollution est due à la présence humaine et à une autre source de pollution. Par exemple, l'utilisation de produits chimiques. L'article R4222-12 du Code du travail dispose que " les émissions sous forme de gaz, vapeurs, aérosols de particules solides ou liquides, de substances insalubres, gênantes ou dangereuses pour la santé des travailleurs sont supprimées… À défaut, elles sont captées au fur et à mesure de leur production, au plus près de leur source d'émission et aussi efficacement que possible ". Ce qui limite la présence de substances chimiques dans l'air respiré par les travailleurs. En France, la fixation de ces valeurs suit trois phases, une phase d'expertise scientifique et technique confiée à l'ANSES, une phase de projet réglementaire réalisée par le Ministère du travail et une phase de concertation sociale du Conseil d'Orientation sur les Conditions de Travail.

    Différentes valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)

    D'après le document méthodologique pour la construction et la mesure des VLEP de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES), la Valeur Limite d'Exposition Professionnelle (VLEP) est " la concentration dans l'air que peut respirer la quasi-totalité des travailleurs pendant un temps déterminé sans risque connu, à la date de l'expertise, d'altération pour la santé. L'exposition à une telle valeur, même répétée régulièrement tout le long de la vie professionnelle, est supposée n’entraîner à aucun moment des effets significatifs néfastes pour la santé de la plus grande partie des travailleurs ".

    Deux familles de valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP) :

    • les contraignantes,

    • et les indicatives.

    L'article R4412-149 du Code du travail fixe la liste des VLEP contraignantes qui ne doivent pas être dépassées dans la zone de respiration des travailleurs (environ 90 composés dont l'acétone, l'ammoniac, le benzène, le chlore, les poussières de bois), Alors que l'arrêté du 30 juin 2004 modifié, JO du 11 juillet 2004, fixe la liste de valeurs indicatives constituant des objectifs de prévention, leurs concentrations doivent être maintenues à des niveaux aussi faibles que possible, les valeurs fixées ne représentant qu'un objectif minimal (une soixantaine de substances dont l'acide acétique (le vinaigre), le cadmium et ses composés inorganiques, le dioxyde de carbone (CO2). Pour chaque valeur dans les deux cas, il existe des valeurs moyennes pondérées dans le temps mesurées sur une période de 8 heures (VLEP-8 h) et des valeurs court terme mesurées sur une durée de 15 minutes d'exposition (VLCT-15 min).

    En conclusion, la réduction au maximum de la concentration des agents chimiques dans l'atmosphère respirée par les travailleurs (rationaliser les quantités utilisées, efficacité des systèmes de ventilation) est une priorité de traitement de risque chimique dans l'entreprise.

    Cette lettre est réalisée par : Constantin Moussan
    , Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :