Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Collaborer avec les indépendants : un enjeu pour les entreprises

    PRÉSENTATION

    Les entreprises font actuellement face à des enjeux importants, liés notamment à la digitalisation, à l'émergence de nouveaux business models ou au respect de nouveaux critères environnementaux et sociétaux. Pour relever ces défis, elles devront s'appuyer sur des experts qui sauront les accompagner. Or, ces talents s'orientent aujourd'hui d'avantage vers le lancement de leur propre activité, qui leur permet de rester libres du choix de leurs missions et de leurs collaborations, plutôt que de s’orienter vers un contrat de travail classique comme les CDI.

    Comment les entreprises pourront-elles s'approprier ces nouvelles règles du jeu ?

    Nous avons, dans ce livre blanc, abordé les atouts, pour les organisations, d'une collaboration avec des freelances :

    -quels sont les moyens de les identifier ?

    -quel est l’intérêt de mettre en place une relation et organisation pérenne autour de ces nouvelles relations de travail, qui pourront être bénéfiques au projet porté par l'entreprise mais aussi à la dynamique RH de l'entreprise ?

     

    PLAN DÉTAILLÉ

     

     

    1. Pourquoi vous proposer un livre blanc sur la collaboration avec les indépendants ?

    Les entreprises font actuellement face à des enjeux importants, liés notamment à la digitalisation, à l'émergence de nouveaux business models ou au respect de nouveaux critères environnementaux et sociétaux.

    Pour relever ces défis, elles devront s'appuyer sur des experts qui sauront les accompagner. Or, ces talents s'orientent aujourd'hui d'avantage vers le lancement de leur propre activité, qui leur permet de rester libres du choix de leurs missions et de leurs collaborations, plutôt que de s’orienter vers un contrat de travail classique comme les CDI. 

    Comment les entreprises pourront-elles s'approprier ces nouvelles règles du jeu ?

    Nous avons, dans ce livre blanc, abordé les atouts, pour les organisations, d'une collaboration avec des freelances :

    -           quels sont les moyens de les identifier ?

    -           quel est l’intérêt de mettre en place une relation et organisation pérenne autour de ces nouvelles relations de travail, qui pourront être bénéfiques au projet porté par l'entreprise mais aussi à la dynamique RH de l'entreprise ?

    2. L’indépendant : une réponse à une pénurie de talents

    Si l’on parle de plus en plus du freelancing et des nouvelles formes d’emploi, les entreprises, quelle que soit leur taille, font depuis longtemps appel à ce type de profil.

    Néanmoins, si toutes les organisations peuvent être amenées à travailler avec des indépendants, les grands groupes s’y intéressent de plus en plus. Ainsi, la plateforme Malt, leader de la mise en relation entre freelances et entreprises, annonçait travailler avec plus de 60% des entreprises du CAC 40.

    Les PME et ETI prennent également davantage conscience de l’intérêt pour elles de travailler avec des freelances pour relever les défis qui les attendent dans les mois et années à venir.

    Par ailleurs, certains secteurs semblent être plus enclins à faire beaucoup plus appel aux indépendants :

    -           le numérique et les télécommunications (le baromètre du groupe Inop’s – de novembre 2019 - montre que 76% des entreprises du secteur numérique font appel à des freelances),

    -           les sociétés de conseil,

    -           la banque et la finance,

    -           la construction,

    -           les métiers de l’ingénierie.

     


    3. Comment identifier et sélectionner les indépendants avec lesquels travailler ? 

    Fondées sur le même principe (le matching) que les plateformes de services, qui font beaucoup parler d’elles dans les médias (Deliveroo, Uber…), les plateformes de mise en relation entre indépendants et entreprises « donneuses d’ordres » n’ont cessé de se développer ces dernières années.

    Deux profils de plateformes existent  - si l’on exclut les plateformes de jobbing qui concernent plus l’échange entre particuliers pour des petits travaux ou des services :

    -           les plateformes de freelancing à proprement parler, qui permettent aux entreprises de proposer des missions et des projets à des indépendants experts d’un secteur ;

    -           les plateformes de crowdworking - parfois appelées plateformes de micro-jobbing – où les entreprises viennent externaliser des micro-tâches, à faible valeur ajoutée, à des particuliers.

    Ciblant des indépendants qualifiés, ce sont les plateformes de freelancing qui peuvent répondre le mieux aux besoins des entreprises en termes d’expertise, de compétences, de flexibilité mais aussi de gestion des coûts.

    Le secteur est devenu très concurrentiel, de nombreux acteurs arrivant sans cesse sur un marché porté par des fortes évolutions technologiques. Pour se différencier, certains font le choix de la spécialisation vers des secteurs porteurs, d’autres travaillent à faire évoluer un modèle économique, basé principalement sur le prélèvement de commissions, en développant d’autres services tels que des partenariats avec des banques.

    4. Comment l’entreprise peut-elle gérer ses collaborations ? 

    Pour répondre à la fois au développement de ces nouvelles formes d’emploi et afin d’identifier et de manager ces talents avec qui travailler, certaines entreprises se dotent, d’un nouveau métier : le Chief Freelance Officer ou CFO.

    5. Une réponse au besoin d’agilité des entreprises ?

     Le monde de l’entreprise effectue, en effet, sa mue la plus importante depuis la révolution industrielle : celle de la transformation numérique.

     

    Avec l’avènement des technologies digitales, les organisations doivent repenser une partie de leur activité (nouveaux modes de production, de relation et de communication vers leur clientèle, évolution des échanges commerciaux, amélioration de la gestion des données clients etc), mais aussi de leur rapport avec leurs salariés.

    Les pratiques RH sont elles aussi impactées par la digitalisation et l’évolution des métiers apportée par le numérique. En « simplifiant » certaines tâches, comme par exemple le sourcing candidat, le digital donne l’opportunité aux DRH de se recentrer sur la gestion du capital humain.

    Il est aussi une des composantes des mutations des environnements de travail, dont l’un des symboles est la montée en puissance du télétravail.