Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    5 points-clés dans l’analyse des risques business pour votre entreprise

    PRÉSENTATION

    Pourquoi vous proposer un livre blanc sur les veilles ? Dans un contexte économique qui ne cesse d'évoluer, il est important d'avoir une vision à 360 degrés de votre environnement business.

    - Etes-vous certain de la solvabilité de votre principal fournisseur ou d'un client important ?

    - Quelle est la stratégie de vos concurrents directs et indirects ?

    - Comment anticiper les menaces et les opportunités de votre marché ?

    - Maîtrisez-vous le risque d'image sur Internet pour votre entreprise ?

    Pour déceler les risques et les opportunités, vous avez besoin d'informations fiables et exploitables. La mise en place d'une organisation de veilles est une solution. L'étymologie du mot veille est identique à celle du mot vigilance. Le veilleur effectue un travail consistant à surveiller un environnement spécifique, susceptible de modifications, nécessitant une réelle acuité permettant de réagir rapidement voire d'anticiper certains changements. Le travail du veilleur est donc à placer dans un contexte stratégique. En ayant fait le choix de la mise en place d'une organisation de veille, le décideur se donne les moyens de savoir et donc d'agir, de réagir, parfois d'anticiper. Savoir c'est pouvoir, et pour faire écho à Sun Tzu, ceux qui ne connaissent pas le plan de leurs adversaires ne sont pas prêts pour la négociation. De nombreux types de veilles existent, répondant aux besoins différents de toute organisation de travail (entreprises, collectivités, associations...). Parmi les nombreuses variations possibles des champs de veilles couverts, on rencontre plus fréquemment celles-ci :

    - la veille commerciale, segmentée elle-même en plusieurs veilles (veille marché, veille fournisseur, veille client…)

    - la veille concurrentielle

    - la veille technologique

    - la veille juridique et réglementaire

    - la veille e-réputation Au-delà des moyens à disposition des décideurs pour récolter de l'information terrain (via ses propres réseaux, les remontées d'équipes commerciales…), les experts SVP étudient plus particulièrement le principal lieu d'expression et de communication actuel de l'information :

    Internet. A qui confier son système de veille ? Quels sont les outils de veille disponibles ? Comment bien paramétrer les veilles ? Pourquoi réaliser une veille marché ? En quoi est-il indispensable de surveiller ses concurrents, clients, fournisseurs ? Quelle est l'image de votre entreprise, marque ou produit sur Internet ? Les experts SVP vous répondent dans ce livre blanc afin de comprendre l'importance stratégique de la mise en place d'une solution de veille.

    PLAN DÉTAILLÉ

    I. Comment mettre en place un système de veille

    A. Faire sa veille soi-même

    B. Confier la veille à des tiers au sein de son organisation

    C. Confier la veille à des tiers extérieurs à son organisation

    II. Les outils de veille

    A. Les outils gratuits

    B. Les outils payants d'entrée de gamme

    C. Les solutions de veille payantes

    III. La perception de la veille en interne

    A. Démontrer l'intérêt stratégique de la veille

    B. Gérer en interne la mise en place de la veille

    IV. Les sources d'information et leur paramétrage

    A. Cartographie des sources d'information

    B. Paramétrer sa veille

    V. La veille marché

    VI. La veille client-fournisseur

    VII. La veille concurrent

    VIII. La veille e-réputation

    IX. Les veilles proposées par SVP

    I. Comment mettre en place un système de veille

    A. Faire sa veille soi-même

    Faire sa veille soi-même nécessite d’être conscient que ce travail demande beaucoup d’investissement.

    B. Confier la veille à des tiers au sein de son organisation

    Confier la veille à des tiers au sein de son organisation est possible mais le collaborateur sera confronté aux mêmes difficultés à moins qu’il soit veilleur de formation ou que son environnement métier soit suffisamment proche (métiers de la gestion de l’information, documentalistes). 

    C. Confier la veille à des tiers extérieurs à son organisation

    Confier la veille à des tiers extérieurs à son organisation fait partie des solutions les plus simples pour un décideur car il s’appuie sur des structures spécialisées, disposant d’outils de veille et d’équipes habituées au paramétrage, au filtrage des informations recueillies et à leur diffusion dans des temps records.

    II. Les outils de veille

    A. Les outils gratuits

    Tous les moteurs proposent aujourd’hui d’être alerté des nouveaux résultats publiés sur les sites Internet. Cette technologie repose sur l’interrogation automatique et régulière de la même requête. 

    B. Les outils payants d'entrée de gamme

    Des solutions payantes et à investissement peu élevé existent, pour lesquelles il faut compter un budget de quelques dizaines d’euros par mois. 

    C. Les solutions de veille payantes

    Différentes plateformes de veille existent, adaptées à des organisations de toute taille.

    Ces solutions sont généralement accessibles à des tarifs débutant à quelques centaines d’euros par mois et qui varient en fonction du nombre de veilles à mettre en place, du nombre de collaborateurs concernés, du type de technologie utilisée et des niveaux de paramétrages requis.

    III. La perception de la veille en interne

    A. Démontrer l'intérêt stratégique de la veille

    Il n’est pas difficile de démontrer l’intérêt stratégique de la veille aux principaux décideurs d’une structure. Quand il s’agit d’identifier de potentielles menaces (nouveaux concurrents, nouveaux produits, nouvelles stratégies, nouvelle réglementation contraignante, évolution des modes de consommation…), il vaut mieux être alerté suffisamment tôt afin de réagir vite. 

    B. Gérer en interne la mise en place de la veille

    Un des principes de la veille est d’être alerté suffisamment rapidement et donc d’éviter que l’écart de temps entre la date de publication de l’information et son identification soit trop important. Mis à part le cas où le décideur effectuerait lui-même sa veille et en serait l’unique bénéficiaire, la veille requiert une organisation collective du travail.

    IV. Les sources d'information et leur paramétrage

    A. Cartographie des sources d'information

    Les sources d’informations sont classées en deux catégories : 

    - les sources formelles

    - les sources informelles

    B. Paramétrer sa veille

    Différents niveaux de paramétrage existent et correspondent à l’outil choisi. Surveiller une simple page Internet peut se révéler parfois ardu.  Google permet à tout internaute de surveiller la parution d’un mot-clé sur une page ou sur un site en particulier. Mais cela suppose de bien maîtriser la syntaxe qui lui est propre (peu complexe) et de ne pas oublier que le mot-clé risque de ne pas apparaître au profit d’un synonyme. Ce scénario remet à lui seul en question la pertinence de l’utilisation de ces outils gratuits.

    V. La veille marché

    La veille marché fait partie des veilles également appelées stratégiques ou commerciales.

    VI. La veille client-fournisseur

    La surveillance financière et la prévention des défaillances de ses clients et fournisseurs-clés est historiquement le risque le plus surveillé par les entreprises.

    VII. La veille concurrent

    Anticiper les risques commerciaux et obtenez un avantage concurrentiel !

     

    VIII. La veille e-réputation

    Il y a encore quelques années, la réputation d’une marque était forgée par son entourage proche, par les médias et par la communication de l’entreprise. Avec l’émergence des réseaux sociaux et du Web 2.0, les internautes sont devenus médias et leur prise de parole peut parfois avoir plus d’impact que celle de la marque ou des médias classiques. Ces interventions se font souvent spontanément, alors même que la marque est absente de ces discussions. Une veille e-réputation permet à l’entreprise de détecter, de surveiller ces conversations. Elle lui permet de connaître sa réputation numérique pour mieux la maîtriser. 

     

    IX. Les veilles proposées par SVP

    Les veilles SVP vous permettent de surveiller à 360° votre environnement business et détecter les nouvelles tendances qui émergent, grâce à des informations fiables et exploitables.