SVP
Note d'expert

Mise à disposition d'un terrain à un agriculteur : quelle forme contractuelle ?

Date de publication
Temps de lecture
1min

N.B. : Cette note d’Expert a vocation à illustrer une typologie de contenu à forte valeur ajoutée offerte aux clients SVP. Cet exemple en particulier peut avoir évolué depuis sa date de création. Pour visualiser les dernières mises à jour, connectez-vous à votre espace client ou contactez notre service commercial.

Points à retenir :

  • Articles 1875 et suivants du Code civil;
  • Articles L.411-1 et suivants du Code rural.
  • La mise à disposition à titre gratuit, sans aucune contrepartie financière, doit être qualifiée juridiquement de "prêt à usage" ou "commodat" conformément aux articles 1875 et suivants du Code civil. 
  • Le critère essentiel de ce contrat est la gratuité (article 1876 du Code civil).
  • Dès lors que la mise à disposition est consentie moyennant une contrepartie financière, elle doit être qualifiée de bail.
  • S'agissant de la mise à disposition au profit d'agriculteurs en vue d'une exploitation agricole, si celle-ci est consentie moyennant le versement par ces derniers d'un fermage, le contrat doit alors être qualifié de bail rural et soumis aux dispositions impératives des articles L.411-1 et suivants du Code rural qui sont d'ordre public (durée du bail de 9 ans minimum...).

Entretien téléphonique avec un expert

Sécurisez votre gestion quotidienne en vous appuyant sur des experts spécialisés.

Voir l'offre

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.