SVP
Note d'expert

Un jugement de tribunal administratif doit-il nécessairement être signé par le président de la formation de jugement ?

Date de publication
Temps de lecture
2min

N.B. : Cette note d’Expert a vocation à illustrer une typologie de contenu à forte valeur ajoutée offerte aux clients SVP. Cet exemple en particulier peut avoir évolué depuis sa date de création. Pour visualiser les dernières mises à jour, connectez-vous à votre espace client ou contactez notre service commercial.

Points à retenir :

  • Article R. 741-7 du Code de justice administrative (CJA)
  • Article R. 741-11 du Code de justice administrative (CJA)
  • Article R. 811-2 du Code de justice administrative (CJA)
  • Conseil d’Etat, 8 février 1961, Sieur Charlin, n°51562, Lebon page 100
  • L’article R. 741-7 du CJA  dispose : « Dans les tribunaux administratifs et les cours administratives d'appel, la minute de la décision est signée par le président de la formation de jugement, le rapporteur et le greffier d'audience. »
  • De plus, l’arrêt du Conseil d’Etat, Sieur Charlin énonce : « la validité d’un jugement du Tribunal administratif est subordonnée à la présence, sur la minute dudit jugement, de la signature du président ou du conseiller qui a présidé la séance au cours de laquelle l’affaire a été appelée et le tribunal en a délibéré, ainsi que de celles du conseiller qui a présenté le rapport au cours de cette séance et du secrétaire-greffier, qui a assuré le secrétariat de ladite séance… ».
  • Par ailleurs, si l’article R. 741-11 alinéa 3 du CJA prévoit la possibilité de faire une demande de rectification de la minute entachée d’une erreur matérielle, cette demande est « sans influence sur le cours du délai d’appel ou de recours en cassation ouvert contre cette décision. »
  • Cette rectification concerne les erreurs matérielles non susceptibles d’avoir exercé une influence sur le jugement. Le président peut faire ce constat « par ordonnance rendue dans le délai d'un mois à compter de la notification aux parties… » (R. 741-11, alinéa 1er du CJA).
  • Ainsi, l’original d’un jugement doit nécessairement être signé par le président de la formation de jugement, le rapporteur et le greffier d’audience. A défaut, une partie peut interjeter appel dans un délai de 2 mois à compter de la notification du jugement (article R.811-2 du CJA) ou faire une demande de rectification d’erreur matérielle non susceptible d’avoir exercé une influence sur ledit jugement. Dans le second cas, le jugement reste exécutoire.

Entretien téléphonique avec un expert

Sécurisez votre gestion quotidienne en vous appuyant sur des experts spécialisés.

Voir l'offre

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.