SVP
Note d'expert

Quelles sont les possibilités pour un salarié d'effectuer des périodes d'immersion en entreprise, notamment en vue de tester un nouveau métier ?

Date de publication
Temps de lecture
2min

N.B. : Cette note d’Expert a vocation à illustrer une typologie de contenu à forte valeur ajoutée offerte aux clients SVP. Cet exemple en particulier peut avoir évolué depuis sa date de création. Pour visualiser les dernières mises à jour, connectez-vous à votre espace client ou contactez notre service commercial.

Points à retenir :

  • Articles L.6322-4 et suivants du Code du travail (CIF) ; 
  • Articles L.6324-1 et suivants du Code du travail (période de professionnalisation) ; 
  • Loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale et Décret n° 2014-1360 du 13 novembre 2014 relatif aux périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) ; 
  • Cass. soc., 16 mai 2012, n°10-10.623 (période probatoire) ; 
  • Articles L.6323-1 et suivants du Code du travail (CPF) ; 
  • Articles L.6322-42 et suivants du Code du travail (bilan de compétences) ; 
  • Articles L.6111-6 du Code du travail (CEP) ; 
  • Il existe différents dispositifs que le salarié peut utiliser pour effectuer une formation théorique et pratique en entreprise : 
    • le congé individuel de formation qui permet de suivre, à condition d'en remplir les conditions, un stage pratique en entreprise en plus de la formation théorique (en fonction des programmes proposés par les organismes de formation) ; 
    • les périodes de professionnalisation, qui visent à permettre à certains salariés d'acquérir, par voie d'alternance entre périodes de travail en entreprise et formation théorique, une qualification reconnue en vue de favoriser leur maintien dans l'emploi ; 
    • les périodes de mise en situation en milieu professionnel, dispositif géré par Pôle emploi, qui permet à des salariés en contrat d'insertion de découvrir un nouveau métier ; 
    • les périodes probatoires, pour s'essayer à un nouveau poste dans son entreprise d'origine, avec l'accord de son employeur, pour une durée librement déterminée par les parties ; 
    • le compte personnel de formation, qui remplace le DIF, qui permet de suivre des formations qui y sont éligibles (voir le site moncompteformation.gouv.fr) et qui comprennent, dans la plupart des cas, un stage pratique en entreprise. 
  • En revanche, les congés pour bilan de compétences permettent d'analyser ses compétences professionnelles afin de définir son projet professionnel (à l'instar du conseil en évolution professionnelle qui comporte, de surcroît, un accompagnement dans la mise en oeuvre du projet) mais ne prévoient pas de stage en immersion. 

Gestion des compétences et du parcours collaborateur

Gestion des compétences, emplois et parcours collaborateur

Voir l'offre

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.