SVP
Note d'expert

La commune a-t-elle l’obligation d’entretenir une voie privée ouverte à la circulation du public et la responsabilité du Maire peut-elle être engagée en cas d’accident lié à la dégradation de cette voie ?

Date de publication
Temps de lecture
2min

N.B. : Cette note d’Expert a vocation à illustrer une typologie de contenu à forte valeur ajoutée offerte aux clients SVP. Cet exemple en particulier peut avoir évolué depuis sa date de création. Pour visualiser les dernières mises à jour, connectez-vous à votre espace client ou contactez notre service commercial.

Points à retenir :

  • Code général des collectivités territoriales, articles L.2212-2, L.2213-1
  • Réponse ministérielle n°13914 du 13 janvier 2011
  • Réponse ministérielle n°16077 du 4 août 2016
  • Conseil d’Etat n°118975 119135 du 21 décembre 1994
  • Si l’ouverture à la circulation publique d’une voie privée entraîne l’application du pouvoir de police du Maire et par là, sa responsabilité en cas de défaillance dans l’exercice de ce pouvoir de police, l’entretien de cette voie privée demeure à la charge de son ou ses propriétaires privés.
  • Toutefois, lorsque la dégradation de la dite voie, résultant de la carence du ou des propriétaires, emporte des conséquences sur la commodité de passage et sur la sécurité de la circulation sur le ban communal, le juge admet que la commune puisse prendre partiellement en charge les travaux nécessaires au rétablissement de la voie.
  • En toute hypothèse, lorsque la sécurité, l’hygiène publiques…sont menacées par la dégradation d’une voie privée ouverte à la circulation publique, le Maire est fondé à prendre toute mesure de police nécessaire à faire cesser le trouble. Son inaction est de nature à entraîner la mise en cause de sa responsabilité.

Information juridique et réglementaire

Sécurisez votre gestion quotidienne et accélérez votre développement.

Voir l'offre

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.