SVP
Note d'expert

Quelles sont les formalités à respecter au regard du Code de l'urbanisme et du Code de l'environnement pour l'extension d'un cimetière ?

Date de publication
Temps de lecture
2min

N.B. : Cette note d’Expert a vocation à illustrer une typologie de contenu à forte valeur ajoutée offerte aux clients SVP. Cet exemple en particulier peut avoir évolué depuis sa date de création. Pour visualiser les dernières mises à jour, connectez-vous à votre espace client ou contactez notre service commercial.

Points à retenir :

  • Code général des collectivités territoriales (CGCT) - article L.2223-1
  • Code de l'urbanisme - articles R.421-19 k) et R.421-23 f)
  • Code de l'environnement - articles L.122-1, R.122-2 et annexe à l'article R.122-2 (39°)
  • L'agrandissement d'un cimetière est décidé par le conseil municipal.
  • Dans les communes urbaines et à l'intérieur des périmètres d'agglomération, l'agrandissement d'un cimetière à moins de 35 mètres des habitations est autorisé par arrêté du représentant de l'Etat dans le département, pris après une enquête publique réalisée conformément au chapitre III du titre II du livre Ier du Code de l'environnement et avis de la commission départementale compétente en matière d'environnement, de risques sanitaires et technologiques.
  • L’enquête publique et l’autorisation préfectorale ne demeurent donc nécessaires que pour l’agrandissement d’un cimetière situé à la fois (conditions cumulatives) :
    • à l'intérieur d’un périmètre d'agglomération ;
    • et à moins de 35 mètres des habitations.
  • Par ailleurs, si l’extension nécessite un exhaussement du sol,  elle devra être précédée d’un permis d’aménager ou d’une déclaration préalable, au titre du Code de l’urbanisme, que si 2 conditions cumulatives sont là encore réunies :
    • permis d’aménager si l’exhaussement du sol excède 2 mètres (du point de vue de la hauteur) et porte sur une superficie supérieure ou égale à 2 hectares ;
    • déclaration préalable si l’exhaussement du sol excède 2 mètres et porte sur une superficie supérieure ou égale à 100 m².
  • Enfin, si le projet d’extension ne nécessite pas de permis d’aménager, aucune étude d’impact n’est requise (les cimetières ne figurant pas dans la liste annexée à l’article R.122-2 du Code de l’environnement et les exhaussements de sol n’y figurant plus).

 


Information juridique et réglementaire

Sécurisez votre gestion quotidienne et accélérez votre développement.

Voir l'offre

Pour ne rien manquer

inscrivez-vous à notre newsletter

Cochez cette case si vous acceptez de recevoir notre newsletter. Afin d'en savoir plus sur l'utilisation de vos données personnelles, rendez-vous sur notre politique de confidentialité de protection des données personnelles. Dans le cas où vous voudriez vous désinscrire de votre newsletter, cliquez sur le lien se trouvant en bas de celle-ci afin de nous notifier de votre décision.