Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

    Défiscalisation et impôt sur le revenu : Définition | SVP

    Les heures supplémentaires défiscalisées permettent aux salariés de profiter d’une exonération fiscale. Ils peuvent déduire de leurs revenus soumis à l’impôt jusqu’à 5000 euros par an depuis 2020. Au-delà, les revenus des heures supplémentaires ne sont plus défiscalisés. Toutefois, avec la crise sanitaire, le plafond annuel est revu à la hausse à condition que les heures supplémentaires aient été réalisées au cours de la période d’urgence sanitaire.



    Qu’est-ce qu’une heure supplémentaire défiscalisée ?



    La définition d’une heure supplémentaire est simple : il s’agit des heures effectuées par le salarié au-delà de la durée légale de travail (35h par semaine). Leur décompte se fait par semaine civile. Il dépend aussi de la durée hebdomadaire inscrite sur le contrat de travail.



    Pour un contrat à temps plein de 35h, dès qu’une heure de travail est faite au-delà, celle-ci compte comme une heure supplémentaire. Si le temps de travail hebdomadaire est supérieur à 35h, le salarié effectue automatiquement des heures supplémentaires chaque semaine (4h pour un contrat de 39h).



    Dans le cadre d’un accord d’entreprise ou d’une convention collective, le temps de travail hebdomadaire peut être inférieur à 35h. Si le salarié réalise 38h au lieu de 33h habituellement, seules les heures enregistrées au-delà de 35h sont considérées comme des heures supplémentaires (en l’occurrence 3h dans cet exemple).



    La loi n°2018-1213 autorise la défiscalisation des heures supplémentaires à hauteur de 5000 euros par an. Si le seuil est franchi, les heures supplémentaires ne sont plus défiscalisées et doivent être déclarées par le contribuable sur sa déclaration d’impôt sur le revenu (catégorie « traitement et salaires »).



    Bon à savoir : en 2020, la limite est fixée à 7500 euros si des heures supplémentaires ont été effectuées entre le 16 mars et le 10 juillet 2020 inclus.



     


    Fiscalité : les compétences des experts SVP

    Fiscalité - les articles de nos experts

    Les articles des experts SVP sur le même thème

    Statut et forme juridique des sociétés : les essentiels

    En droit des sociétés, le statut et la forme juridique n'ont pas la même signification. La forme juridique (entreprise individuelle ou société) détermine les normes réglementaires appliquées en fonction de son statut (création, capital social, bénéfices). Le statut juridique définit les règles et obligations (juridiques, fiscales, sociales) qui en résultent.

    Lire la suite >>


    Activité partielle : deux nouveaux textes publiés au Journal officiel

    Les décrets n°2021-347 et n°2021-348 du 30 mars 2021, publiés au Journal officiel du 31 mars 2021, prolongent certaines modalités relatives aux taux d'allocation d'activité partielle et d'activité partielle en cas de réduction d'activité durable.

    Lire la suite >>


    Dotation de solidarité communautaire : quelles règles de mise en place ?

    La dotation de solidarité communautaire a vu son régime juridique refondé à l'occasion de la Loi de finances pour 2020. Elle constituera sans nul doute, pour de nombreux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), une composante majeure des pactes financiers et fiscaux de solidarité, qui doivent être signés avant la fin de l'année 2021. Comment est-elle instituée ? Quelles sont ses règles de répartition ? Quels sont les points de vigilance ? Réponses dans cet article, premier d'une série consacrée aux différents leviers du pacte financier et fiscal.

    Lire la suite >>


    Expérimentation du CDD tremplin : mise à jour de la liste des entreprises

    L'arrêté du 8 mars 2021 publié au Journal officiel du 30 mars 2021* actualise la liste des entreprises adaptées autorisées à expérimenter le CDD tremplin.

    Lire la suite >>


    Plans d'apurement, remises partielles des dettes de cotisations : publication d'un décret

    Un décret du 25 mars 2021*, publié au Journal officiel le 26 mars, a pour objet les modalités d'application des dispositifs de plans d'apurement et de remises partielles de cotisations et contributions sociales en cette période de crise sanitaire.

    Lire la suite >>


    Établir un plan de trésorerie prévisionnel : Le guide

    Le plan de trésorerie prévisionnel est un tableau enregistrant les encaissements et les décaissements d'une entreprise au cours d'une période précise. Le but est de projeter les rentrées et les sorties d'argent pour connaître à l'avance l'évolution de sa trésorerie, étape indispensable pour bien gérer financièrement son entreprise. Recettes, charges : voici les principales étapes pour établir un plan de trésorerie prévisionnel.

    Lire la suite >>


    Actionnariat salarié : précisions de l'URSSAF sur l'abondement de l'employeur et le forfait social

    L'URSSAF, dans une note du 25 mars 2021, revient sur les nouvelles règles mises en place par la loi de finances pour 2021*portant sur le plan d'épargne entreprise (PEE) et le forfait social au taux de 10% sur l'abondement employeur.

    Lire la suite >>


    Activité partielle : un communiqué annonce sa prise en charge à 100% pour les entreprises fermées dans les départements confinés

    Un communiqué de presse du Ministère du Travail, publié le 22 mars 2021, annonce des mesures d'activité partielle dans les 16 départements concernés par les nouvelles restrictions liées à la crise sanitaire.

    Lire la suite >>


    Télétravail : le protocole sanitaire est de nouveau actualisé

    Le ministère du Travail a mis à jour, le 23 mars 2021, le protocole national* afin d'assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l'épidémie de Covid-19.

    Lire la suite >>


    Les vaccinations obligatoires et recommandées en milieu professionnel

    Dès lors que la nature de l'activité peut conduire à exposer les travailleurs à des agents biologiques (micro-organisme (bactérie, virus), parasite, susceptible de provoquer une infection, une allergie chez son hôte), l'employeur doit prendre les mesures de prévention nécessaires pour protéger ses travailleurs contre ce risque biologique. Aussi, pour lutter contre ce risque, la vaccination, en milieu professionnel, est une action de prévention à part entière. Certains postes de travail ne peuvent être occupés que par des travailleurs vaccinés. À défaut, le poste leur est refusé. Ces postes de travail sont limités et le nombre de vaccins pour occuper ces postes est également limité. Mais est-ce que les employeurs ont la possibilité, voire l'obligation, de vaccination des travailleurs afin de lutter contre le risque biologique ? Sur quelle base l'employeur pourrait-il proposer la vaccination, de lui-même ou sur conseil d'un professionnel de santé ?

    Lire la suite >>